please wait


1989 : Le renouveau vient d'Ambierle









LES CONCERTS


Côté concerts, ça se passait dorénavant aussi au Balthazard, (Thiers), diverses Mjc, le CCo de Villeurbanne, voir le Truck (Vénissieux) pour la scène noisy pop anglaise émergeante, et des festivals comme "Rock'n' Olmes" (42), vers Tarare (et son studio l'Hacienda); qui nous proposa à la toute fin des années 80 des programmes comme : les Dogs, Thugs, Kid Pharaon, Le Cri de la mouche, Bookmakers....
La référence locale demeurant le concert des Fixed Up à la Péniche de 86.
...Comme Trust 7 ans auparavant, ce concert avait marqué les esprits.

Have love, will travel !

Carte HibiscusHibiscus ticket

Par contre, à l'époque un bar rock ouvrit ses portes à Roanne rue des Aqueducs : l'Hibiscus.
En dehors du fait que ce fut au fil des ans l'un des seul (sinon le seul) vrai bar rock roannais digne de ce nom et qu'on y joua avec les West en décembre 1990, on put y voir des combos garage de très bonne facture comme les King Bees ("Have love will travel"),  les Bad Losers, les Bookmakers (Lyon), et même les Batmen de Grenoble. Wild ! (l'ironie, c'est que lorsqu'il ferma, ce fut pour des problèmes de drogues apparemment...)


Affiche Batmen
Les Batmen en Juillet 1987 à Roanne. © collec. part. P. Guigue

Hamid, Jamel, (Franck), Hibisus 1990
Hamid Jarji et Jamel Mesbah (avec Franck Guigue, caché), sur la scène de L'Hibiscus
Fête de la musique, Juin 1990

© J-Phi Boussat


Hibiscus
article du 13 Mai 1988 (Pays Roannais)

Public Hibiscus
  Public à l'Hibiscus, circa 1990 ? (© C. Verdet)
                                                                             

Bref, ca semblait bouger dés lors qu'on avait les contacts.



GENERATION ROCK & BD !


Le samedi 16 Septembre 1989, (c'est à dire peu de temps après la formation de notre "duo" à Philippe et moi, et avant l'arrivée des autres membres qui formeront West of the Fields) eu lieu le 1er festival "Rock'n'ruines" à St Haon le châtel,  dans la côte roannaise. L'organisation était due à l'association "Les Zig et la zic", et la programmation fût : Bakchich, Vertige, Jour de fête, Freddy Kroegger, Orwell.

Rock'nruines 1

En Février 90, les Zig remirent ça avec les Big Bad Wolves de St Etienne. Bon groupe et bonne soirée.

Entre temps, Michel Dupuis, quadragénaire pas tombé de la dernière pluie, et ami des Zig et la zic avait créé en 1989 "Génération Rock et BD", une association désirant promouvoir le rock sur le roannais. Il avait décidé d'aider le groupe Chadedika du Lycée Jules Ferry. Le groupe Myreille était aussi une formation issue de cet établissement.
Philippe Ciron, qui le connaissait auparavant, reçu un jour un coup de téléphone et c'est ainsi qu'il vint nous voir en répétition. Une amitié se noua rapidement et bien vite sa maison à Ambierle devint le lieu de rencontre de tous les amateurs de rock de l'agglomération. C'est ainsi que ce soir de Février 1990 à St Haon le chatel  près d'Ambierle nous assistâmes ensemble au concert des Big Bad Wolves.
Découverts par cette association et devenus rapidement membres honoraires et  actifs, tout comme l'autre groupe "maison" Mescal, les West Of The Fields prennent part à l'organisation des concerts.

AMBIERLE

affiche1ambierle

En l'occurence le premier festival de l'association GRBD se fit juste 3 mois plus tard, début Mai 90 afin de tester les groupes suppposés jouer au premier Festival plein air d'Ambierle. 

Les WEST montèrent sur scène pour la première fois avec au répertoire enre autre le "Things get better" des Fixed up, un classique havrais pour assurer. Les West of the fields étaient lancés.

Et le 19 Mai 1990 au parc de château Gaillard à Ambierle eu lieu le 1er festival GRBD, avec en vedette les... Big Bad Wolves !



UN VENT DE RENOUVEAU

Cette année là à Lyon, le guitariste des Crabs, Bruno, ouvre la boutique de disques Dangerhouse. A Roanne, c'est Claude Planche qui a crée Sergeant Peppers quelques années plus tôt (86 ?) rue Jean Jaurès, et qui deviendra la boutique QG des groupes durant toute cette période (avec Bull disk dans une autre mesure).

boutique sgt peppers

DRINKs !

A Roanne toujours début 90, un bar installé devant le lycée Jean Puy et géré depuis peu par Pascal Desmures allait devenir rapidement le QG de la scène naissante. Le patron du DRINK'S ouvrit ses portes largement aux étudiants, avait un jukebox sympa, et se mit à faire jouer les groupes locaux. D'abord à l'intérieur du bar, puis sur une scène dehors à l'occasion du 21 Juin. Il sponsorisa même la première (et seule vraie) affiche des West. Anecdote : le soir, à l'heure de la fermeture, lorsque l'ambiance était trop chaude, il virait tout le monde en ouvrant une bouteille d' alcali.

Ambiance de Drink'sDrinksarnaud

Ambiance au Drink's lors d'un concert 

(© C. Verdet)



Et pendant ce temps là...


La découverte en 1991 via le fanzine Larsen des (Kitty) Wakes, jeune combo garage de Lyon et le partage de deux ou trois scènes avec eux grâce à GRBD ouvre d'avantage le répertoire des West au garage 60's rock. L'influence des Pretty Things découverts un peu plus tôt à la boutique Sergeant Peppers, tout comme celle des Prisoners via Nineteen, devient fondamentale.

Le 17 Avril 1992, les Ramblers, groupe garage "ainé" de Lyon viennent jouer à Roanne (Villerest). Ce sera l'un de leur dernier concert d'ailleurs. Moi, je suis à  mes obligations de service national, mais je suis là pour les Slow Slushy Boys (Chambéry) découvert cette même année et qui viennent jouer chez nous lors de concerts GRBD en Juin et Octobre, avec le Flan System, et King Size.
Le contact avec Denis, le leader et responsable du fanzine Larsen finit d'ouvrir définitivement les portes de cette scène en train de se transformer.
C'est d'ailleurs à l'occasion de leur deuxième passage et de la parution du n°3 de Larsen que l'on découvre les Bogeymen d'Angoulème.

So what ?

Pub récemment ouvert rue Danièle Casanova à Roanne par Eric Fournial, auparavant prof de guitare et un temps membre d'une dernière formation des Astrid (?) Ce pub s'appelait avant le Saint George si je ne m'abuse. C'est un atout de plus pour la programmation locale à Roanne, et le seul club avec l'Hibiscus qui participera activement à la scène rock locale. Sa cave où l'on se bousculera les soirs (nombreux) de concerts locaux, marquera toute une génération.

So what entree

Deux membres des Post mortem devant l'entrée du So what récemment ouvert,
pour un de leur premiers concerts, le 17 décembre 1992. (© collec perso P. Gueugnon)

cavesowhat92
La cave du So what lors de ce concert.
(© collec perso P. Gueugnon)

1993 : Les West of the Fields s'immiscent dans cette scène "amie" (voir plus haut), envoyant leurs k7 démos dans divers bars régionaux et divers zines régionaux. C'est ainsi qu'en 1993 ils obtiennent leur 1ère chronique valable et encourageante dans le fanzine Larsen. (voir site officiel du groupe)


Peandant ce temps là, d'autres lieux servent à l'occasion à des rencontres rock... Comme le Foyer Faubourg Mulsant, place Victor Hugo.

Mlusant boeuf 92
Photo "historique" d'un boeuf entre Post mortem et des copains au Foyer Muslant, 1992.
Où l'on remarque certains musiciens qui se révèleront par la suite dans le milieu musical.
De gauche à droite : Pierre gueugnon, Olivier Moreau, Pierre Chanterenne, Mickael Mottet (futur Angil),
Axel Mathot
(Blowback's, Tit Nassels, Mato...), et Christophe Rollet.
(© : Collec perso P. Gueugnon)