please wait

Groupes, labels, fanzines hexagonaux 90's (Garage rock revival en France ...)




Les HUSHPUPPIESs :
LE groupe rock qui pour moi a assuré le parfait lien entre les 90's et le deuxième millénaire.
Venant de Perpignan et issus de la scène mod, ils ont su évoluer et sont de fait aujourd'hui la tête de file (et le meilleur groupe) du renouveau rock'nroll national.  Regardez-moi cette classe !

Il existe un superbe site avec reproduction des pochettes qui recense de façon quasi exhaustive tous les groupes rock français ayant produit au moins un disque vinyle depuis la fin des 70's. Il s'agit de la discographie du rock (et punk) français d'Euthanasie.

Je vous y renvois parce qu'en plus de répertorier par ordre alphabétique tous ces combos souvent inconnus du grand public, la base offre aussi les listes des labels et  des compilations relatives à la mème période.

Içi, je ne ferais que lister par région les noms des groupes principaux que j'ai personnellement eu l'occasion de croiser ou d'entendre parler (en bien) durant cette époque. En ajoutant toutefois des anecdotes personnelles et des photos. A ce sujet, allez faire un tour sur action-time, vous pourriez bien y trouver des notes et des albums entiers à télécharger. 




*
Les Groupes :



Chalon sur saône :
Silly things, Vietnam veterans,...

Associés à la boutique de disques de Lucas trouble . Des fans de garage psyche de la première heure.


St - Etienne :
Perfect cousins, Six Pack, World pets, Funny shakin' stuff, Boredom, Hunchbacks...

La scène Stéphanoise  est  très marquée punk, harcore et ska.

Une partie des Perfect est devenu Protext blue, puis Muckrackers. Disco abondante et présence sur plein de compilations...
Sixpack est venu jouer à Ambierle, (tout comme les Perfect cousins et Perfect blue à Roanne). Pas mal de disques aussi; et  Hunchback est (était)  le groupe de Shark, ex Stuka. (1 45 t autoproduit).


Lyon :
Ramblers, Crabs, Bookmakers, Deadly Toys, Wakes,  Animal Justice, Universal Vagrants, Atomic spuds, Elvis corpse revisited...

Lyon a vu pousser pas mal de groupes associé au movement garage punk de Detroit ou influencé 60's punk.

Le dernier groupe intéressant que j'ai entendu s'appelle Purple Lords (première partie des Embrooks à Lyon en 2005 et un mini CD)
Ces groupes ont tous de la disco et/ou des pages Myspace.
Voir le site Dangerhouse pour plus d'infos.

Vienne :
Snappin' Boys, Grizzly family, Los Mescaleros...

La petite soeur lyonnaise avec une connection franco-espagnole marquée.

Des groupes fleurant bon le rhythmn'blues, la musique de fete.

Chambéry :
Cargo culte, Vindicators, Slow Slushy Boys, Flan System, Lolipoppers, Preachers, Juanitos, Maybees, Bees n' Bee mice, Tone Twice, Godzillas, ...

Cette scène est extrèmement liée au fanzine et label Larsen. Du rock garage classique en passant par le punk, la fiesta à cuivres (le Flan) jusqu'à la B-soul ou le rock steady (les Slow), Chambé a bien mérité le surnom de Hotest rock place of Rhone Alpes ! Chez Larsen d'ailleurs, les 45 t se suivent mais ne se ressemblent pas. Beaucoup de bonnes choses.

Voir le site Larsen dans les liens.
please wait
nb : Tone twice, (ci-dessus : photo Prof K'sburn), duo rockab'punk à la Flat duo jet était composé de Benny à la batterie et Alain à la guitare/chant et leur disco se résume en deux titres sur une k7 accompagnant le fanzine Here (#3) si je ne m'abuse... (voir plus bas)

Grenoble :
Sluggard Kings, Batmen, Teen Appeal...

Du bon , du très bon meme, mais Grenoble semble très discret en terme de rock d'influence 60's, car sa scène est un peu cachée par certains noms plus connus du grand public.


Nimes :
Drive Blind, devenu Tantrum, que l'on a eu l'occasion de voir jouer au dessus de Roanne en 1994.

Avignon :
Les Strawberry smell, excellent groupe pop-jerk comme l'aime à le décrire son leader organiste Cyril Jean, officiant aujourd'hui dans un délireultra kitsch sous le nom de Cucumber. Pas mal de disco culte.

Montpellier :
Not of this earth and the boo boos
un groupe cagoulé surfant sur le revival surf du milieu des 90's. Une disco délirante commencant à etre étoffée.

Perpignan :
Ugly Things, Lykids, Beach Bitches, Feedback, Toxic Farmers...
Une scène délirante et très active qui a d'ailleurs fait l'objet d'un superbe livre "Perpignan rock 1960-2000" avec 4 CD proposants un tour d'horizon de tous les groupes qui ont comptés.
Ce dernier m'a permis de découvrir entre autre les incroyables Buissons, et les Bellas. (sites sur Myspace)

Sète :
Hawai Men, Pickpockets, Dirteez, Groggy holly, Lord Diabolik...
Personnelement, je serais toujours attaché à cette ville à cause (grace à ?) notre invitation à jouer de Franck Zwiller, boss de Cinelux et guitariste chanteur des Hawai Men/ Pickpockets.Mais d'autres combos ont aussi laissé de bonnes traces comme les Dirteez. Cependant il se dégage de la story Hawai Men/Cinelux un parfum vraiment spécial.
C'est un truc dément, qu'il faut absolument avoir écouté au moins une fois dans sa vie. Le lien vers la page consacrée aux Pickpockets, avec du son, ainsi qu'un autre petit hommage perso sur un autre blog (avec une photo inédite).Un des trucs les plus culte des années 90's! (avec El Blaszyck ?)

Toulouse :
Shifters, Sand witches, Human flies, Shaggy hound, Space beatnicks...

Une scène chaude à bien des égards. En ce qui nous concerne, plutot axée punk-rock et speed. C'est aussi la maison du fameux fanzine référence Nineteen, de la boutique Armadillo, et aujourd'hui de Dig It.


Marseille :
Cryptones, Neurotic swingers...

Marseille reste associée pour moi au fameux Cryptones, groupe invisible mais quasi culte. Un lp compilation chez Teen Trash (Music maniac) et un CD mini album bien groove chez Fffascination (FF010)en...1995 ?


Bordeaux :
Linkers, Tv Killers, Jerky Turkey...

Scène rock par excellence, Bordeaux à évidemment révélée les Noir Désirs mais aussi les Linkers, groupe garage à a Vietnam Veterans, les Jerky, bien punk-rok, et les excellents TV Killers, qui ont tout dévastés sur leur passage. Ont les a fait passer à Roanne, et c'était bon !

Une bonne interview des TV Killers sur la page du zine SDZ.


Angoulème :
Bogeymen, Mad monster party...

La ville qui a vu naitre l'un des plus grand groupe français d'influence sixties (et un de plus culte aussi :  qui  en effet connait les Bogeymen aujourd'hui ?)

Laurent Bauer leur leader a ensuite créé les Lost Minds, puis a joué en solo, avant de monter Venus Paradise, puis de réaliser des musiques pour dessins animés.
Go to action-time pour en réaliser l'ampleur. (trois notes sur le groupe).

St Nazaire
Little searchers...

Périgueux
Thompson rollets, Scuba drivers...

Mont de Marsan
Kid Pharaon...

Angers
Les Thugs, Dirty hands, Shaking Dolls...

Nantes
Shtauss, ...

Rennes
Gloomies, Trapmen, Greenfish, Gunners, Witchery wild, Sidewalk stroll, Steaky avenue, Dare dare devils, Thee Old Babes, Smoothy filth

La Rochelle
Jerkoffs, Weak

Le Havre
Little Bob story, Fixed up, City Kids

Rouen
Dogs, ...

Chartres
The Wait

Tours
Mini cooper gang, Blue Devils

Le Roye
Gasolheads

Quessay
TV Men

Nancy
Squares, Thundercrack,

Paris
Soucoupes violentes, Bad losers, Roadrunners, Le Cri de la mouche, Cherokees, Splash Four, No Talents, Bang, Blutt, Gorgons, puis Hushpuppies, ...

Strasbourg
Exxon Valdez

Beauvais
Jekyllls, Cabs

Bourges
Roller coasters, Dunts, Deltabonds

Clermont Ferrand
Real cool killers, Jack the ripper, Shit for brains




*
Les labels :


Skydog, Closer, Melodie massacre, New Rose, Closer, Sonics Records, GMG, Larsen, ...
(voir site Euthanasie pour les catalogues) , mais atttention : références françaises uniquement !!



* Les revues :

Tant qu'il y aura du rock, Boomerang, New Wave, Worst, Rock Hardi, Le légume du jour,
Nineteen : bimestriel (N°1 1982) , mensuel , puis trimestriel. (n°25, Fev 1988). Chroniques "lachez les chiens" sur la scène française. Fan club des Real Kids...

Going Loco (Oct 1985- Mars 1988 : supplément feuille de choux à Nineteen commencé avec le n°3  mensuel.)

HS Nineteen : commencés comme supplément au n° 5 bimestriel. (S1, S2, S3 : Barracudas, Special Toulouse, Dogs,  : Juillet 1983, puis Mars et Déc 1984)

Combo, Les Inrockuptibles, Larsen, Groovy eyes, Here, Abus dangereux, Say What, X Plosion, Splash one, Thee Knights of trashe, Bounty killer, Tears are coming, SDZ...




Les autres archives photos  (à venir)


Nb : On ira consulter avec intérêt les liens en fin de site pour d'autres ressources sur le Garage rock français